Les engelures

Anaëlle MagniezArticles

Froid, pluie voire neige, et vent : c’est le cocktail parfait pour les engelures. Ces lésions, qui touchent principalement les mains, les pieds, le nez et les oreilles, ne sont en général pas graves mais elles peuvent être gênantes et douloureuses.

À quoi sont-elles dues ? 

Comment les traiter et les prévenir ?

 L’essentiel sur les engelures.

Engelures : des lésions douloureuses

Les engelures sont des lésions très douloureuses qui s’apparentent à des gelures locales au 1er degré.

Les endroits touchés sont rouges et enflés et donnent des douleurs à type de brûlures ou démangeaisons importantes, voire insupportables. Les engelures surviennent principalement durant les périodes froides et humides.

L’humidité est un facteur important mais il doit être combiné avec le froid. L’hiver est donc leur saison de prédilection. Elles sont également favorisées par une mauvaise circulation périphérique (sensation fréquente de pieds froids, présence d’un syndrome de Raynaud…).

La prise régulière de médicaments vasoconstricteurs comme les bêtabloquants ou certains antidépresseurs est aussi un facteur de risque d’engelures. D’autres causes favorisantes ont été invoquées : troubles endocriniens, carences en vitamines B1, PP, A ou P.

À quoi sont-elles dues ?

Comment ça se passe ?

Le froid rétrécit les vaisseaux sanguins et les extrémités des membres sont moins irriguées. Les engelures touchent donc principalement les mains et les pieds mais aussi parfois le nez ou les oreilles, car ces parties du corps sont moins irriguée, parfois les moins protégées.

Conséquences

Le cerveau ordonne au corps d’envoyer du sang pour réchauffer ces parties refroidies, mais comme les vaisseaux sont rétrécis ( vasoconstriction), le sang ne passe pas correctement et peut les endommager. C’est pourquoi des plaques et des boursouflures rouges ou violacées douloureuses apparaissent. 

Traitements

Prévention

Le meilleur traitement consiste en une bonne protection contre le froid, éviter l’humidité et le réchauffement brusque.

On peut également activer la circulation par des frictions alcoolisées énergiques et des massages à l’aide de pommades grasses ou spécialisées pour les engelures, de l’extrémité vers la racine du membre, des bains de pieds chaud/froid alternés, le dépistage des carences en vitamines B1, PP, A ou P.

Curatif

Un conseil, évitez les massages et les frictions pendant la crise, ou allez-y vraiment très délicatement en effectuant plutôt des caresses avec de l’alcool camphré par exemple.

Un soulagement peut être obtenu par des bains de pieds chauds et froids alternés (pas plus de 35° pour les chauds), des préparations magistrales calmantes, un apport vitaminique en vitamines D et A,… consultez un médecin.

Aucun traitement curatif contre les engelures n’est vraiment efficace à 100%. Le mieux est de privilégier la prévention en appliquant des pommades adaptées très tôt avant l’hiver.

Orthodynamica