Inégalité de longueur des membres inférieurs (ILMI) et lombalgie

Damien DodelinArticles

 

 

Avez-vous des douleurs lombaires ? Récurrentes ? Chroniques ?

Avez-vous une jambe plus courte que l’autre (ILMI = Inégalité de Longueur des Membres Inférieurs) ?

Avez-vous les deux ?

Podologue Bayonne

 

D’après la littérature scientifique les ILMI et les lombalgies peuvent être intimement liées.

 

Tout d’abord qu’est-ce qu’une lombalgie ?

Une lombalgie touche 80% des adultes au cours de leur vie. C’est un souci de santé important au sein de notre société actuelle.

La lombalgie est un terme général qui inclut la douleur dans la colonne lombaire, la jonction lombo-sacrée (articulation entre la colonne vertébrale et le bassin) et l’articulation sacro-iliaque.

podologie evreux

Les causes de la lombalgie sont multiples et souvent difficiles à caractériser. Elles incluent, les maladies dégénératives, les lésions nerveuses, les troubles musculo-squelettiques (TMS) etc… Ainsi que les ILMI. (Defrin, Benyamin, Aldubi, & Pick, 2005; Friberg, 1984; Golob & Wipf, 2014; Gurney, 2002)

 

Qu’est-ce qu’une inégalité de longueur des membres inférieurs (ILMI) ?

C’est une affection due, soit à des difformités anatomiques provenant de véritables différences de longueur de jambe, soit à une difformité fonctionnelle résultant de mouvements anormaux des membres inférieurs (Khamis & Carmeli, 2017). Les ILMI peuvent être divisées en deux groupes étiologiques :

Les ILMI anatomiques : peuvent être définies comme celles associées à un raccourcissement des structures osseuses. Ces dernières peuvent être subdivisées en deux autres groupes, congénitale ou acquise.

 

  • Les affections congénitales sont de légères anomalies du développement observées à la naissance ou pendant l’enfance et des troubles du développement anormaux.

 

  • Les conditions acquises comprennent les traumatismes, les fractures, les maladies dégénératives orthopédiques et les troubles chirurgicaux.

 

Une ILMI fonctionnelle : est une longueur de jambe asymétrique qui ne résulte pas d’une différence de longueur osseuse réelle. Elle résulte d’une modification de la mécanique des membres inférieurs, comme par exemple un désalignement d’axe mécanique statique ou dynamique (la pronation par exemple), une faiblesse musculaire, etc…

ILMI Légère ILMI Modérée ILMI Sévère
0-30mm 30-60mm >60mm

 

Podologue

 

La relation Inégalité et Lombalgie :

Le mécanisme exact par lequel les ILMI provoquent ou augmentent la lombalgie n’est pas clair. Mais plusieurs auteurs soulignent une relation étroite entre ILMI et lombalgie (Defrin et al., 2005; Gurney, 2002; Kendall, Bird, & Azari, 2014; Khamis & Carmeli, 2017, 2018; O’Leary, Cahill, Robinson, Barnes, & Hong, 2013). En effet, il est suggéré que les ILMI provoquent une asymétrie dans les articulations des membres inférieurs, dans la colonne vertébrale et le pelvis, entraînant un stress et une contrainte au niveau lombaire. Plus précisément, les inégalités semblent affecter la colonne lombaire, du moins en partie, en créant une scoliose lombaire. Il a été démontré que les ILMI entraînent une obliquité pelvienne dans le plan frontal et une scoliose décrite comme compensatoire, non structurelle et non progressive.

Podologie semelles orthopédiques

 

Résultat de recherche d'images pour "leg length discrepancy"

Solutions thérapeutiques :

Les options thérapeutiques pour corriger une inégalité vont de l’absence de traitement à la réduction ou à l’allongement chirurgical, en fonction du degré de cette inégalité. La correction la plus courante est le traitement par orthèses plantaires avec une élévation de talon sous la jambe la plus courte. Une levée de talon appliquée à des patients ayant une inégalité de plus de 10 mm réduit leur lombalgie et augmente leur amplitude de mouvements de la colonne lombaire (Defrin et al., 2005).

Podologue et podologie du sport à Rouen et Evreux

 

À bientôt pour d’autres articles !

L’équipe OD.

Rouen – Evreux – Bayonne

Envie de lire sur les blessures sportives ? Cliquez ici !

Entorse de cheville ; Syndrome rotulien ; mal de dos ; pronation ; syndrome de l’essuie-glace ; tendinopathie d’Achille …