Étirements et performances ?

Damien DodelinArticles

 

 

L’impact des étirements sur la performance :

 

rouen evreux bayonne

 

L’énigme sur les étirements ne date pas d’aujourd’hui. Le questionnement concernant l’impact des étirements sur la performance sportive a longtemps été posé. Traditionnellement les étirements réalisés avant l’exercice (ou sur de longues périodes) étaient effectués afin d’améliorer les performances (Herbert & Gabriel, 2002). De même, les étirements ont longtemps été réalisés afin de prévenir les blessures liées à la pratique. Mais quand est-il vraiment ?

 

  • Les étirements améliorent-ils la souplesse musculaire ?

Podologue rouen evreux bayonne

En réalité il existe différents types d’étirements. Les étirements les plus connus et les plus réalisés restent les étirements dits « statiques ». Cet étirement correspond à une position permettant l’élongation du muscle, maintenue sur une certaine période de temps. Il a été reconnu que la période optimale d’étirement (statique) était de 30 secondes selon Bandy et Irion en 1994.

Les études scientifiques montrent qu’un étirement passif et statique réalisé régulièrement sur une période minimum de 6 semaines augmente de manière significative la souplesse.

 

Réponse : Oui les étirements statiques améliorent la souplesse.

 

  • Étirements et performances ?

Podologue evreux

Cette relation a longtemps été étudiée. Plusieurs études concernant les étirements réalisés en amont de l’exercice ont montré des résultats intéressants. Bacurau et al., en 2009 ont montré que les exercices d’étirements passifs en amont de la séance réduisaient la force maximale musculaire. Nelson et al., en 2005, ont montré que la réalisation de ces étirements réduisait les performances sur 20m (sprint). Enfin, l’équipe de Young en 2001 a montré une réduction de la hauteur atteinte sur un saut vertical après des étirements passifs. Ainsi, les étirements passifs realisés avant la séance réduiraient la performance sportive.

Des études restent à réaliser concernant les performances sur de longues distances.

Réponse : Les étirements passifs réalisés en amont de la séance auraient un impact réducteur sur la performance (performance maximale).

 

  • Étirements et courbatures ?

Podologue Evreux

Plusieurs études scientifiques ont été réalisées sur ce sujet. Aujourd’hui, aucune étude ne conclut sur l’efficacité préventive des étirements face aux courbatures.

 

Les étirements permettraient donc l’assouplissement musculaire et le gain de souplesse, pouvant être bénéfique dans la prévention de certaines blessures comme les tendinopathies. En revanche, les étirements passifs réalisés dans le but d’un gain de performance n’auraient aucun effet.

 

Vous l’aurez compris, même si ces résultats d’étude répondent à certains questionnements, d’autres réponses restent à être élucidées ! Les recherches et les débats sur les étirements ne s’arrêteront pas demain !

Podologue Evreux

 

Impact of stretching on the performance and injury risk of long-distance runners – Baxter 2017 in Research in Sport Medicine.

 

Envie de lire sur les blessures sportive ? Cliquez ici !

Entorse de cheville ; Syndrome rotulien ; mal de dos ; pronation ; syndrome de l’essuie-glace ; tendinopathie d’Achille …