Pieds et lombalgies ou douleurs de dos par O’Leary et al. (2013)

Damien DodelinArticles

A systematic review: The effects of podiatrical deviations on non-specific chronic low back pain

O’Leary, Cahill, Robinson, Barnes, Hong

 

Pieds et lombalgies : 

Douleurs de dos

Introduction :

Les douleurs lombaires, ou lombalgies, sont particulièrement handicapantes. Dans les pays industrialisés, le taux d’incidence de lombalgies au cours de la vie serait supérieur à 70% (1). En d’autres termes, vous avez plus de 70% de chance de subir un épisode de lombalgie (de durée variable) au cours de votre vie. En règle générale, le pic d’incidence de lombalgies arrive entre 35 et 55 ans. Aux Etats-Unis, les lombalgies représentent la première cause de limitation d’activité et la seconde raison de visite d’un médecin (2). La lombalgie représente également l’une des principales causes d’arrêt de travail dans le secteur professionnel (1).

Les causes de lombalgies sont variables. Nombres d’études se sont intéressées à la relation lombalgies/pieds. En revanche, aujourd’hui, les pieds ne sont pas explorés dans les premiers recours par les praticiens et font l’œuvre d’une inspection dans des recours ultérieurs.

Les auteurs de l’article ont réalisé une revue de littérature sur le lien lombalgies/pieds.

Pieds plats :

Podologue pour pieds plats

Plusieurs études ont trouvé une incidence de lombalgies plus élevée chez les personnes aux pieds plats en comparaison aux personnes aux pieds « neutres » (15, 22). Koshavili et al., ont examiné 97 279 militaires et ont catégorisé les militaires en : pieds neutres, léger pieds plats, pieds plats, et pieds plats sévères. Au cours de cette étude, les pieds plats et pieds plats sévères ont montré une incidence de lombalgies significativement plus élevée en comparaison aux autres groupes.

Toutefois, la relation entre pieds plats et lombalgies est source de débat. En effet, quelques études, comme celle de Bratingham et al., (23) n’ont pas trouvé de différence entre posture de pied et incidence de lombalgies dans leur étude.

Pronation :

La pronation est un mouvement que l’on pourrait résumer et simplifier en l’affaissement de l’arche plantaire. Ce mouvement peut être retrouvé sur les 2 pieds ou sur un seul, lors d’activité dynamique, comme la marche ou la course. Si ce mouvement est trop excessif, il pourrait provoquer un stress accru sur les structures corporelles.

 

Podologue rouen et pronation

 

Plusieurs études ont montré un lien entre pronation et lombalgies. Une étude réalisée par Rothbart et Estabrook, a examiné 97 patients lombalgiques lors de phases dynamiques. Sur l’ensemble de ces sujets, 70 présentaient un excès de pronation, du même côté que la lombalgie. Selon ces chercheurs, une pronation unilatérale (sur un seul pied), pourrait provoquer un raccourcissement de la jambe, créant un déséquilibre du bassin, pouvant être en lien avec la lombalgie (12). Ces mécanismes compensatoires ont été retrouvés et partagés par d’autres chercheurs (14, 24).

 

Khamis et Yizhar, ont étudié l’impact biomécanique de l’excès de pronation sur les différentes articulations du membre inférieur et du bassin (25). Leur étude a montré qu’un excès de pronation provoquait différents mécanismes rotatoires sur les genoux, les hanches (rotations internes) et également sur le bassin (antéversion). En effet, plus la pronation serait marquée plus l’antéversion du bassin (mouvement du bassin vers le sol) serait importante. De plus, cette antéversion du bassin a été fortement corrélée à la lordose lombaire (creux lombaire). Ainsi, plus l’antéversion du bassin serait marquée, plus la lordose serait importante (26). Ces mécanismes augmenteraient le risque de lombalgies

.Podologue à RouenPodologue du sport à Rouen et EvreuxPodologue sport Rouen

D’autres études devront être réalisées afin de majorer le lien entre pronation et lombalgies.

Ainsi, la pronation podale serait plutôt le facteur de risque à prendre en considération (face aux postures podales) lors de lombalgies.

Traitements :

Les semelles orthopédiques constituent le principal traitement face à ces anomalies podales. Ces dernières, permettent d’absorber les ondes de choc et de corriger les anomalies podales. Ces corrections permettraient de réaligner le bassin et d’harmoniser la biomécanique articulaire du membre inférieur. De plus, les semelles permettraient de changer le pattern de contraction musculaire (activation musculaire) notamment au niveau lombaire et au bassin (17). Enfin, les semelles ont montré des réductions de douleurs conséquentes chez des sujets lombalgiques (et à plusieurs reprises) (18).

Ainsi, les semelles orthopédiques ont plusieurs effets biomécaniques permettant de réduire les douleurs liées aux lombalgies.

Podologue et podologie du sport à Rouen et EvreuxPressions plantaire pour la podologie et podologue à Rouen et Evreux

Le laboratoire Orthodynamica, courant 2018 une étude sur la prévention des lombalgies dans un secteur professionnel à risque. Ainsi, Orthodynamica développe des semelles dites préventives afin de limiter les troubles musculo-squelettiques et notamment la lombalgie.

 

 

Bibliographie :

[1] Burton A, Balague F, Cardon G, Eriksen H, Henrotin Y, Lahad ´ A, Leclerc A, Muller G, Beek A. Chapter 2 european guidelines for prevention in low back pain. European Spine Journal. 2006: 15: 138-168.

[2] Andersson G. Epidemiological features of chronic low-back pain. Lancet. 1999; 354: 581-585.

[12] Rothbart B, Estabrook L. Excessive pronation: A major biomechanical determinant in the development of chondromalacia and pelvic lists. J Man Phys Ther. 1988; 11(5): 373-379.

[14] Cibulka MT. Low back pain and its relation to the hip and foot. J Ortho Sports Phys Ther. 1999; 29(10): 595-601.

[17] Bird A, Bendrups A, Payne C. The effect of foot wedging on electromyographic activity in the erector spinae and gluteus medius muscles during walking. Gait Posture. 2003; 18(2): 81-91.

[18] Dananberg HJ, Guiliano M. Chronic low-back pain and its response to custom-made foot orthoses. J Am Podiatr Med Assoc. 1999; 89(3): 109-117.

[22] Incel NA, Cimen, OB, Erdogan C. Low back pain: Effect of coexisting foot deformity on disability. J Back Musculoskelet. 2004; 17(2): 63-67.

[24] Botte, RR. An interpretation of the pronation syndrome and foot types of patients with low back pain. J Am Podiatr Assoc. 1981; 71(5): 243-53.

[25] Khamis S, Yizhar Z. Effect of feet hyperpronation on pelvic alignment in a standing position. Gait Posture. 2007; 25(1): 127-134.

[26] Levine D, Whittle MW. The effect of pelvic movement on lumbar lordosis in the standing position. J Ortho Sports Phys Ther. 1996; 24(1): 130-5.